Hommes/Femmes : comment s’occupent-ils après le travail ?

Nous avons cherché à savoir il y a quelques semaines ce que les hommes pensaient des femmes aux postes de direction grâce à un sondage réalisé en collaboration avec L'observatoire de la femme active. Aujourd’hui, nous nous intéressons aux occupations des travailleurs au-delà de leur vie professionnelle.

articleImage

Des journées beaucoup trop courtes

Une grande partie des répondants au sondage affirment ressentir des difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle, et cette part est notamment plus importante chez les femmes (45,5%) que chez les hommes (32,5%).

Le temps est évidemment l’élément qui fait défaut. N’avez-vous pas déjà prononcé les phrases « les journées sont trop courtes » ou encore « les journées devraient durer 48 heures » ? Ce qui est certain c’est qu’après le travail, vous préférez passer à autre chose. En effet, 87,8% des répondants délaissent leurs projets professionnels une fois rentrés chez eux.

Avec plus de temps libre, 69,2% des femmes se concentreraient sur des activités plus ludiques ou sportives, quand les hommes passeraient plus de temps avec leur famille (pour 61,5% d’entre eux). Cela laisse transparaître un fonctionnement actuel encore trop inégal dans la gestion du foyer une fois rentré du travail.

Carrière négligée au profit du foyer

Ce sont les femmes qui le disent. Si elles s’attachent moins à leur carrière, c’est essentiellement parce qu’elles doivent s’occuper de leurs enfants (pour 60,7% des répondantes) et/ou subvenir aux besoins du foyer (18,5%).

Les hommes semblent en avoir pleinement conscience, puisque 80,9% d’entre eux pensent que si les femmes sont amenées à négliger leur carrière, c’est sans doute parce qu’elles doivent subvenir aux besoins du foyer et s’occuper de leurs enfants. Les hommes sont de plus en plus favorables à la promotion des femmes aux postes de direction, mais certains stéréotypes semblent encore encrés dans les mentalités. Cela peut être un début d’explication à la persistance des inégalités hommes/femmes dans l’occupation des postes à responsabilité.