Interview de David, Freelance webdesign

Rien de tel pour un freelance, en devenir ou en pleine action, que d’échanger quelques tips avec un autre indépendant. Cette semaine nous sommes allés à la rencontre de David, freelance spécialisé en webdesign.

articleImage

David, que faisais-tu avant de te lancer ?

J’ai commencé en autodidacte, d’abord dans le domaine de la 3D (modélisation surtout, j’ai notamment été beta-testeur du soft français Amapi). En 2003, j’ai suivi une formation en alternance avec le CESI pour me spécialiser dans le domaine qui m’intéressait le plus : la création web. Suite à cette formation, j’ai été recruté par une web agency. A la fin de la période d’essai, début 2005, plutôt que de continuer en CDD, j’ai proposé de continuer en freelance.

Qu’est-ce qui a motivé ton choix ?

En fait, j’en avais vraiment envie, je pense que c’était lié à une certaine maturité par rapport à mon expérience professionnelle. Et je n’ai jamais trop apprécié le fait d’être sous l’autorité d’un patron. Même si parfois on peut retrouver des rapports assez proches entre certains commanditaires et prestataires, il y a toujours une distance.

Peux-tu nous présenter ton activité de freelance ?

Avec l’arrivée des premiers livres et blogs sur l’ergonomie et l’UX, je me suis vraiment plongé dedans avec délectation. Mon expérience en régie chez Cdiscount en 2012 m’a permis de me rendre compte de l’importance des choix en matière d’architecture d’information et également des contraintes pour les supports mobiles, le tout en mode agile. Depuis, j’ai orienté mon travail sur la conception UX, en parallèle de l’identité visuelle (logo, charte graphique). En 2013 avec 3 collègues, nous avons créé la startup Whisperies, une plateforme d’édition numérique jeunesse. Ce projet novateur m’a permis de découvrir la façon de travailler en mode startup.

A quoi ressemble ta journée de travail type ?

Je n’ai pas de journée type à proprement parler car ma vie est rythmée par les différents projets, mais en général je commence à 9h après avoir amené mon fils à l’école. Je commence par traiter mes mails et faire de la veille sur Twitter, puis je travaille soit en créa avec Photoshop et Illustrator, soit sur la conception d’un projet web, soit sur du relationnel (démarchage, contact, inscription à des événements…). Quand on est freelance et que l’on travaille à domicile, avec une vie de famille, il faut créer des barrières entre la vie professionnelle et la vie privée.

Que préfères-tu dans ton statut de freelance ? A l’inverse, quels inconvénients y trouves-tu ?

La flexibilité. Je travaille en freelance depuis 10 ans et je n’ai eu que rarement un sentiment de routine. La diversité des projets et des clients, l’évolution du métier fait que l’on ne s’ennuie pas. C’est, je crois, le point le plus important pour moi. Ensuite bien sûr, la liberté est une valeur primordiale quand on est freelance. Même si elle peut également avoir des inconvénients : se sentir parfois isolé, manquer de retours, d’aide. Il existe cependant, bien des moyens sur Internet pour combler ces manques (réseaux sociaux, forums, blogs…). Il y a également la possibilité de travailler en coworking même si cette solution ne m’intéresse pas pour le moment.

Quel type de clients cibles-tu et via quels canaux les trouves-tu ?

Je cible les startups ou les entreprises ayant pris conscience de l’importance et des enjeux de concevoir un produit ou un service, d’abord pour leurs utilisateurs. Ensuite, peu importe le projet (web ou app mobile/tablette, communication print), tout me plait. Pour y arriver je mise sur le bouche-à-oreille, le SEO, Twitter, les associations d’entrepreneurs, les réseaux sociaux pros…

Comment utilises-tu les réseaux sociaux professionnels et en particulier Viadeo Freelance ?

Avant tout pour déposer mon profil et faire connaître mes compétences et expériences. Je fais de temps en temps du démarchage via ces réseaux pour proposer mes services à des CTO, DC, DRH, managers ou gérants de startups. Je suis sur Viadeo depuis l’époque où cette plateforme s’appelait Viaduc ! Aujourd’hui je m’en sers pour créer des relations avec d’autres professionnels, mais j’avoue que j’avais un peu délaissé la plateforme. La récente découverte de Viadeo Freelance a plutôt été une bonne surprise. Je trouve que le format et l’ergonomie sont bien pensés. Je guette les missions proposées pour voir celles qui pourraient m’intéresser.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui envisage de se lancer ?

Etre curieux et s’intéresser de près à son domaine en pratiquant une veille intensive. Cela dit, il faut aussi pratiquer beaucoup, car c’est comme cela qu’on développe ses compétences et son savoir faire. Enfin, aller à la rencontre des bonnes personnes pour faire décoller sa carrière. Le facteur chance joue aussi un rôle important. Il faut essayer d’être au bon endroit au bon moment !

David Graphiste Webdesigner freelance Kaduma.net