Lettre ouverte à Marty McFly

Cher Marty, Tu nous viens tout droit de 1985 pour ton deuxième voyage dans le temps, et tu as choisi ce 21 octobre pour nous rendre visite. Je te souhaite donc la bienvenue dans le futur ! Je t’ai vu garer ta Delorean là en bas, entre une Renault-Twingo et une Smart (oui, autant te le dire tout de suite, les voitures volantes, ce n’est pas pour tout de suite), alors je me suis dit qu’il fallait te prévenir : le futur n’est peut-être pas tel que tu l’imagines.

articleImage

Je ne vais pas m’attarder sur toutes les technologies loufoques auxquelles tu pourrais penser dans ton esprit d’adolescent. Les skateboards ont toujours des roulettes, nous n’avons pas de robots qui promènent nos chiens, les fours agrandisseurs de nourriture n’ont toujours pas été inventés et les lunettes virtuelles non plus (ah si, elles existent bien, mais leur succès est relatif).

Je te vois venir avec ta vision pessimiste de l’emploi. Tu imagines certainement des licenciements sans sommation, par fax, avec pour seule explication un message qui ne laisse pas de place au doute : « VOUS ÊTES VIRÉ !!! ». Mais heureusement, cela ne se passe pas comme ça de notre temps, du moins pas en France. D’abord parce que les licenciements abusifs sont interdits par la loi et ensuite parce que plus personne n’utilise de télécopieurs. Personne.

Il y a quelque chose auquel tu n’as pas pensé et qui va te bluffer : Internet. Il s’agit d’un réseau virtuel où toute l’humanité peut se retrouver à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone (je t’expliquerai), que tu sois en Europe, aux Etats-Unis, ou n’importe où ailleurs. Maintenant, énormément d’informations passent par internet, et il y a beaucoup plus d’écrits virtuels que sur le papier. Crois-le ou non, certains sont même payés pour rédiger des articles sur ce que l’on appelle des « blogs ». Lol (je ris à ma propre blague).

Internet a donc bouleversé les rapports humains ; il les a facilités d’une certaine façon. Si tu veux garder contact avec des gens du futur, je ne peux que te conseiller le site Viadeo. Tes contacts te suggéreront d’autres personnes à rencontrer lors de ta prochaine visite et ils te tiendront informé de leurs travaux en cours. Par exemple :

Tu as encore plein de choses à voir mais je vais te laisser le plaisir de les découvrir au fil de tes aventures. Il ne me reste donc plus qu’à te souhaiter un bon séjour dans le futur. Oh, une dernière chose : les cartes de visites sont dépassées, alors contacte-moi sur Viadeo ou via Let’s Meet. C’est une application. Que tu dois télécharger. Sur smartphone. Ok laisse tomber… Bon séjour dans le futur !