S’habiller au travail en été

Avec l’été et les fortes chaleurs, il est tentant de porter des vêtements légers et de se découvrir au maximum. Rien que le fait de penser à ses collègues partis en vacances dans les îles donne l’envie irrésistible de venir travailler en bermuda et en tongs ! Mais cela est-il vraiment acceptable pour les employeurs ?

articleImage

N’y laissez pas votre chemise !

Il fait chaud. Très chaud. Vous transpirez à grosses gouttes dans votre costume 100% laine que vous avez acheté un après-midi d’hiver, et voilà que les premières hallucinations vous guettent. Votre lampe de bureau se transforme en un palmier cubain, l’Open Space devient une plage des mers du sud, et soudain votre siège vous fait ressentir tout le confort d’un hamac. Vous levez la main et commandez haut et fort une Piña Colada au serveur qui n’est autre que votre patron qui vient vous réclamer un rapport annuel. Et là, vous vous dites que vous n’auriez certainement jamais vécu ce cauchemar si vous aviez eu moins chaud avec un short et une chemise à manches courtes (oui, ça existe encore).

La bonne nouvelle, c’est que le choix de la tenue vestimentaire relève de la liberté individuelle. Par conséquent, vous pouvez porter des tongs au bureau - même avec des chaussettes - sans que l’on puisse vous dire quoique ce soit.

La mauvaise nouvelle, c’est que le code du travail nuance cette liberté. Votre employeur peut apporter des restrictions à partir du moment où elles sont « justifiées par la nature de la tâche à accomplir [et] proportionnées au but recherché ». Cela reste un peu vague, mais la loi précise avec quelques contraintes : il est par exemple obligatoire de respecter le code vestimentaire lié à l’hygiène et/ou à la sécurité. Un chirurgien devra donc porter une blouse et un masque quand un peintre en bâtiment devra mettre un casque et des chaussures de sécurité. De manière générale, il est souvent précisé dans la convention collective que la tenue doit rester décente et ne pas troubler le bon ordre de l’entreprise. Aussi, un employé en contact avec les clients se doit de représenter l’image de la société, c’est pourquoi un commercial portera rarement autre chose qu’un costume. Et en cas de manquement, l’employeur peut donner un simple avertissement ou aller jusqu’au licenciement.

Si vous êtes cloitré dans un bureau loin des clients, osez donc le short à fleurs multicolores avec le consentement de votre patron. Sinon… optez pour le ventilateur !