Motivation, coaching, performance durable des entreprises

samedi 21 février 2015
Bernard Timmermans
Fondateur et gérant, strategic-pilot.com
Luxembourg, Luxembourg
La gestion qualitative des RH reste un des meilleurs leviers de performance durable pour les managers qui doivent s’évertuer à essayer d’ élever sans cesse le niveau de compétences et d’efficience de leur personnel…. à condition que cela soit possible.
Si tous vos stimuli sont infructueux, il s’agit d’essayer d’en déterminer les causes et notamment de vérifier si la personne possède le potentiel d’adaptation et d’apprentissage exprimé par:
1. Une volonté de progrès et d’évolution, démontrée par l’aptitude à tirer la leçon des erreurs et l’intérêt pour l’innovation.
2. L’aptitude intellectuelle pour évoluer vers le niveau souhaité.

En cas d’insuccès et avant de jeter l’éponge, il convient de procéder à une évaluation de la motivation de l’intéressée en étudiant notamment de son comportement au sein de groupes de travail : assiduité, niveau de préparation, proactivité, empathie… Si les signaux sont positifs, c’est que la cure de coaching commence à produire ses effets. L’absence de résultats peut au contraire démontrer une inadéquation avec la fonction. Partager le diagnostic peur provoquer un électrochoc salutaire. Parfois une démarche de progrès s’essouffle, après une faible progression et avec une détérioration de la motivation, constatée par les symptômes évoqués et qui demande de relancer le dialogue pour essayer d’en comprendre les causes : manque de feedback, déception sur les récompenses attendues, problème environnemental, relationnel, familial… ?

Avant de signer le constat d’échec, il reste encore 3 autres cartes à jouer: formation externe, demander l’avis d’un tiers, agir sur l’environnement. Selon certaines études (citation), un employé heureux serait « 6 fois moins absent, 10% plus performant ,9 fois plus loyal et 55% plus créatif ». Les pistes suggérées : liberté dans l’aménagement du temps de travail, travail à domicile, responsabilisation, moins de Taylorisme…
A vous de voir ensuite si le statuquo est acceptable.


I
0
trouve trouvent cette discussion intéressante